Balade sur le Titicaca

Un peu tard pour commencer sérieusement une journée d'expé le taxi nous dépose sur la plage de Tito Yupanki. Il y a du vent, des marécages à traverser mais nous préparons sereins notre embarcation les pieds dans l'eau. Enfin sur le soir vient le moment de vérité ; le tigre s'élance, patauge un instant parmi les plantes aquatiques puis plante sa griffe dans l'eau pour une semaine. Déjà les difficultés se font clairement sentir : il faudra compter avec ce vent de Nord-Ouest qui se lève en début de chaque après-midi de l'hiver bolivien, il faudra aussi compter avec les 4kg de bois de nos pagaies qui fatigueraient même les épaules les plus entrainées et enfin il faudra compter avec le tigre : il est solide et a la peau épaisse mais son ventre un peu large rend fatigant les incessants changements de direction imposés par les vagues.

Après une dure journée le tigre sort de l'eau pour s'endormir devant la ligne d'horizon de la Cordillère Royale

Ce matin le tigre glisse tranquillement sur les eaux calmes du lac encore endormi. La douceur du moment nous rappelle que le kayak est un moyen privilégié pour découvrir un lieu. Silencieux nous filons le long des côtes pour surprendre au détour d'une touffe de joncs des canards qui s'envolent bruyament à grands coups de pattes dans l'eau. Nous discutons avec des pêcheurs qui rament lentement, la voile inutile à cette heure ; nous observons les villages se réveiller sur la côte et nous suivons quelques temps de jeunes chasseurs au lance-pierre : ils poussent lentement leur barque entre les joncs, se laissent glisser l'arme à la main et en un instant allongent leur élastique et lachent un petit galet sur l'oiseau imprudent. Dans le meilleur des cas c'est une tête éclatée, sinon une aile cassée et le chasseur se précipite pour tordre le cou à son repas du soir. Pour reprendre nos esprits nous profitons d'une sieste sur une plage de galets où nous nous faisons frissonner la peau par les rayons du soleil.

Les femmes rentrent au port, au fond leurs hommes naviguent toujours pour remplir leur filet, plus au fond : le Huayna

Après six jours de traversées entre les îles, de navigation contre le vent et les vagues du Titicaca, de bivouacs sur des plages oubliées, Copacabana est en vue. C'est le moment que nous choisissons pour défier un bateau plein de touristes, le malheureux se défendra mais il ne pourra rien faire pour gagner la course contre cette bête étrange qui file en griffant la surface ; le tigre nous aura finalement donné une envie, celle d'ajouter encore un peu d'eau dans notre Aventurina...



Publié à 16:55, le 24-jun-2007, dans 07 Lago Titicaca, Lac Titicaca
Mots clefs :
.. Lien


Premier prix du public au concours de blog 2007

Accueil
Itinéraire
Livre d'or

Rubriques

01 Patagonia
02 Region de los Lagos
03 Sierra Argentina
04 Atacama
05 Altiplano
06 Cordillera Real
07 Lago Titicaca
08 Amazonia
09 Cordillera Huayhuash
10 Volcanes de Ecuador
11 Epilogue
Breves
Conseils d Expe
Ecoles