Partir en expédition ? Oui, mais à l’arrache.

Arriver à Puerto Montt c’est en repartir aussitôt ; on doit emprunter 20km d’autoroute pour s’éloigner très vite et bientôt cotoyer les bords du lac Llanquihue près de Puerto Varas. C’est ici que nous est venue l’idée, une idée qui appartient bien au concept de l’Aventurina : arriver dans une ville et prendre en quelques minutes la décision d’aller faire une petite expé en kayak, repartir sous la pluie après une grosse étape pour profiter du bonheur de pédaler à la fraîche dans le soleil couchant ; se lever, appuyer fort sur les jarrets et sentir les limites de son souffle ; tout ça pour arriver dans les temps, préparer en deux heures une petite expédition de trois jours sur le lac Todos los Santos. Mais oui ça en a valu la peine, ne serait-ce que pour s’entrainer et ne pas perdre le coup de pagaie avant de se lancer dans la traversée du Titicaca. C’est ce qu’on aurait pu se dire en partant sous la bruine, en partant avec une légère déception de ne pas voir le paysage, mais tout de même, en partant plongés dans une ambiance mystérieuse où des brumes inquiétantes remontent lentement des versants à pic.

Révision des fondamentaux

Ça en vaut la peine aussi pour un réveil sur une petite plage déserte quand le soleil est de retour et que l’on voit enfin les volcans qui entourent le lac se refléter sur ses eaux calmes.

Parc National Vicente Perez Rosales (au fond le Puntiagudo, 2190m)

Après deux jours rythmés par le son des clapotements de l’eau sur la coque du bateau, nous nous engageons pour la traversée sans escale du lac. Il fallait être là, au milieu du lac, à l’heure fatidique pour voir le soleil couchant se poser exactement au sommet du cône du volcan Osorno ; c’est à ce moment, dans une lumière du soir tamisée par l’ombre du volcan que le lac Todos los Santos décide de montrer sa face sauvage. On nous avait prévenu, le lac paraît calme mais en quelques minutes un vent violent peut se lever et créer des vagues dangereuses pour une petite embarcation. Alors il faut pagayer contre les crêtes, gérer la direction en arrivant dans les creux et faire attention à la prochaine qui arrive sur la gauche en appuyant pour nous retourner ; alors il faut pagayer fort, surtout ne jamais s’arrêter, essuyer les lunettes de soleil devenues inutiles tant elles se font laver par les embruns. Stop, on est arrivé, on s’était cru en mer mais il faut maintenant se jetter dans les vagues, avancer dans un sable mouvant, tomber à la renverse dans l’eau froide, faire un feu, non... un brasier pour sécher nos corps et nos habits, et enfin repartir le lendemain matin aprés une nuit humide, ah... la belle étoile.

Départ au petit matin pour une traversée de 15 km

Cap sur le Volcan Osorno, 2652m

 


Publié à 17:21, le 7-mar-2007, dans 02 Region de los Lagos, lac todos los santos
Mots clefs :
.. Lien


{ Page précédente } { Page 50 sur 60 } { Page suivante }

Premier prix du public au concours de blog 2007

Accueil
Itinéraire
Livre d'or

Rubriques

01 Patagonia
02 Region de los Lagos
03 Sierra Argentina
04 Atacama
05 Altiplano
06 Cordillera Real
07 Lago Titicaca
08 Amazonia
09 Cordillera Huayhuash
10 Volcanes de Ecuador
11 Epilogue
Breves
Conseils d Expe
Ecoles