Mission mise en jambe à l'alpinisme sur les pentes du Villarica

Dans la rue principale de Pucón, 5ème cuadra à droite se trouve le bar Mamas y tapas. Vous y entrerez et demanderez à parler à celui que l'on nomme El Taliban ; c'est votre homme, il vous louera du matériel de haute qualité mais il faudra y mettre le prix. L'équipement en main vous aurez dix minutes pour vous changer, en pleine rue s'il le faut, trier le matériel qui reste de celui qui part pour l'expé, ficeler un sac de fortune et n'oubliez pas de voyager léger. À ce moment précisément le dernier bus de la journée passera, il vous déposera à l'embranchement entre la route et la piste de terre qui mène à la méconnue face Est du volcan Villarica.

Deux sacs ficelés parés au départ

Inutile de préciser qu'à ce niveau personne ne vous prendra en stop et vous devrez marcher deux bonnes heures pour arriver à la cabane du petit vieux à moitié sourd ; vous y présentant en tant que français, il vous accueillera avec joie pour la nuit car c'est son ancêtre suisse qui a construit les thermes de Villarica. Le lendemain cinq heures de marche seront nécessaires pour avaler les 20km et les 1200m de dénivelé restant jusqu'à la base du glacier. Arrivés ici vous saurez quoi faire pour que l'ascension du volcan Villarica concrétise la réussite de votre mission.

Le cône du volcan Villarica (2840m) vu depuis la base du glacier

Nous avions tout préparé. Ne parlons pas des sacs à dos, évidemment nous n'en avons pas lors de cette phase cycliste de l'aventure mais nous marchions sans problème, même les bras chargés. Il est vrai que nous n'avions pas de carte, mais ce n'est pas l'heure perdue à se tromper de chemin qui nous a empêchés d'arriver dans les temps au camp de base. La reconnaissance de la voie a été faite proprement et en allant nous coucher nous étions en pleine confiance car nous avions tout préparé.

 En route pour la reconnaissance de la voie
sur le glacier noirci de cendres volcaniques

Les choses se sont gâtées après minuit lorsque notre sommeil lourd a été interrompu par ces violentes bourrasques qui s'engouffrent sous la toile ; nous avons du construire de toute urgence un mur de pierres pour sauver notre canadienne d'une dramatique déchirure.

 

Comme prévu nous nous réveillons deux heures en retard et c'est en sortant une paupière collée de la toile protectrice que nous mesurons l'ampleur de la tempête qui veille sur le volcan. Une pluie battante glacée aurait tôt fait de refroidir le brave qui tenterait une ascension ou même simplement une sortie pipi. Quelques heures d'attente, rien à faire, les éléments ont été plus forts que notre volonté implacable. Nous repartirons la queue entre les jambes en jettant un dernier regard mélancolique à la forêt d'araucarias qui peuple les pentes du volcan Villarica.

 Retour aux araucarias


Publié à 17:32, le 19-mar-2007, dans 02 Region de los Lagos, volcan Villarica
Mots clefs :
.. Lien


{ Page précédente } { Page 49 sur 60 } { Page suivante }

Premier prix du public au concours de blog 2007

Accueil
Itinéraire
Livre d'or

Rubriques

01 Patagonia
02 Region de los Lagos
03 Sierra Argentina
04 Atacama
05 Altiplano
06 Cordillera Real
07 Lago Titicaca
08 Amazonia
09 Cordillera Huayhuash
10 Volcanes de Ecuador
11 Epilogue
Breves
Conseils d Expe
Ecoles