L'Etape du 14 Mars

Depuis le début de cette aventurina, les étapes s'enchaînent et la position sur le vélo  varie entre buste droit et yeux grands ouverts devant la découverte de nouveaux paysages ou au contraire tête dans le guidon afin d'essayer à tout prix d'atteindre le village-étape salvateur. Les étapes sont loin d'être égales entres elles et il y en a une, celle du 14 Mars dernier, qui reste pour l'instant la plus accomplie de l'aventurina, une étape à part.

Le point de départ de cette étape est un bivouac à 800m d'altitude. La veille, nous nous étions arrêtés plus tôt que prévu, usés par les crevaisons, les pépins mécaniques, la fatigue physique et la traversée du plus long Tunnel des Andes.

L'objectif est donc clair, en 3 temps : 55 km de bosses en terrain de montagne pour atteindre le pied du Paso Piño Hachado, 1000 mètres de dénivelé et 22 km d'ascension Patrick jusqu'au col (1864m) , enfin descente en Argentine sur 60 km pour atteindre le village de Las Lajas à 800m d'altitude, le seul à 100 km à la ronde. La grande inconnue, le moment fort, ça doit être le passage de la frontière Chili-Argentine au col et la plongée dans cette Sierra d'Argentine désertique.

Le départ de fait à 8h35 dans les brumes du matin qui annoncent une journée très, très chaude. La végétation que nous avons connue dans  les campagnes vertes du Chili laissent progressivement place à un milieu plus sec, où les rares arbustes sont noyés dans un paysage de montagne aux roches mises à nu. L'arrivée au pied du col et au poste frontière chilien se fait de bonne heure à midi, mais pourtant 600 mètres de dénivelé ont déjà été avalés dans ces montagnes russes éprouvantes alors que nous ne sommes au final pas montés en altitude.

Pour atteindre l'Argentine et toutes ses inconnues, il nous reste les 22 km d'ascension en pleine chaleur. Cette montée sera magnifique et plus facile que prévu, aidés par le vent pour une fois au milieu des derniers Araucarias.

La dernière portion raide du Paso Piño Hachado (1864m) au sortir d'un bosquet d'Araucarias

C'est une grosse déception que d'entamer cette descente sur 6 km de piste en sale état, pour ce qui était marqué comme une portion de route. Avec le passage du poste frontière argentin et le retard pris en raison de nombreuses prises de vues, c'est déjà le début de soirée et il reste 55 km à boucler.

Le désert s'annonce au passage de la frontière argentine

Les derniers reliefs sont déroutants avant d'entamer la descente

Se présente alors une section qui représente tous les rêves les plus fous de nos nuits animées de cycliste : un faux-plat descendant sur 50 km, le soir au coucher du soleil, sans un arbuste ni un brin de vent, une route droite à perte de vue dans un désert de pampa extraordinaire. Cette dernière portion sera avalée dans l'euphorie à 45 km/h de moyenne, à grand renfort de relais. La moyenne aurait été sans doute plus élevée s'il n'avait pas fallu éviter un contact atroce avec un vache perdue au milieu de la route ou s'arrêter pour un barrage de police de routine.

Arrêt forcé afin de ne pas manquer les lueurs du soir

L'Etape, 136km, 7 heures de vélo, 1466 mètres de dénivelé, un passage Chili-Argentine aux changements de paysage déroutants, un final de folie tout juste pour arriver nuit tombante au petit village de Las Lajas et attaquer pour de bon cette Argentine, voilà une journée de vélo qui est restée gravée dans nos esprits.


Publié à 16:50, le 21-mar-2007, dans 02 Region de los Lagos, paso pino Hachado
Mots clefs :
.. Lien


{ Page précédente } { Page 48 sur 60 } { Page suivante }

Premier prix du public au concours de blog 2007

Accueil
Itinéraire
Livre d'or

Rubriques

01 Patagonia
02 Region de los Lagos
03 Sierra Argentina
04 Atacama
05 Altiplano
06 Cordillera Real
07 Lago Titicaca
08 Amazonia
09 Cordillera Huayhuash
10 Volcanes de Ecuador
11 Epilogue
Breves
Conseils d Expe
Ecoles