L'ultime étape ultime

 

Il fallait en finir. Excités par cette arrivée dans la capitale bolivienne, synonyme d'aboutissement de cette expédition vélo, nous avions même laissé au vestiaire les dernières règles d'hygiène dans une atmosphère de saturation sur le plan mental. En profitant de la forme du moment le but était donc de rallier l'objectif final par tous les moyens pour réaliser les 240 km qui séparent Oruro de La Paz d'une seule traite.

Pour une fois, les panneaux boliviens n'indiquent pas un faux kilométrage 

Pour réaliser une telle distance, à une moyenne horaire prévisionnelle de 20 km par heure, il faut au minimum 12 heures sur le vélo : avec les pauses, cela fait au minimum 15 heures donc forcément une bonne portion de la nuit qui sera la plus difficile et qui demande le plus d'attention sur cette route principale.  Nous attaquons donc le parcours à la nuit tombante, à 18 heures au départ d'Oruro. En voici les principales péripéties.
20h00 : arrêt pour dîner dans une gargotte et repos des lampes frontales,
21h00 : prolongement du dîner devant La marche de l'empereur diffusé de manière surprenante,
22h00 : nouveau départ, au kilomètre 41,
22h30 : première agression par un chien errant,
23h15 : état de nervosité chronique dû aux rafales incessantes des camions,
0h00   : arrêt dans la gargotte No.2 pour lutter contre le froid,
0h30   : Manu a deux bergers allemands fortement batardisés aux trousses : les molosses mordent et retiennent les sacoches, mais pas Manu.
0h45   : 12 ème agression d'un chien au sortir d'un village comme les autres,
1h15   : pointe à 40km/h pour éviter l'agression d'un chien.
2h00   : recherche infructueuse d'une barre en métal pour se défendre,
3h00   : arrêt dans la gargotte No.3 et discrète fuite devant les ivrognes locaux,
4h20   : bivouac forcé par la fatigue et le froid, au bord de la route. Il reste encore 100 km à parcourir, mais le gros du travail a été fait

6h30   : sonnerie du réveil,
7h30   : réveil de l'équipe,
8h00   : nouveau départ,
8h30   : indifférence de l'équipe devant l'attaque d'un chien, le dernier, le 17ème,
9h30   : arrêt dans la gargotte No. 4 pour un double petit déjeuner,
11h00 : reprise au kilomètre 170,
13h00 : crevaison de Manu,
15h00 : arrivée libératrice sur les hauteurs de La Paz et seconde crevaison de Manu,
16h00 : arrivée en centre-ville et fin d'une belle histoire à vélo...

À 4000m, avant la descente vertigineuse vers La Paz, l'arrivée à El Alto et l'apparition subite de la ville restera inoubliable

 


Publié à 16:27, le 26-mai-2007, dans 05 Altiplano, La Paz
Mots clefs :
.. Lien


{ Page précédente } { Page 22 sur 60 } { Page suivante }

Premier prix du public au concours de blog 2007

Accueil
Itinéraire
Livre d'or

Rubriques

01 Patagonia
02 Region de los Lagos
03 Sierra Argentina
04 Atacama
05 Altiplano
06 Cordillera Real
07 Lago Titicaca
08 Amazonia
09 Cordillera Huayhuash
10 Volcanes de Ecuador
11 Epilogue
Breves
Conseils d Expe
Ecoles