Machette trail, sur la piste du jaguar

Arrivés à Boca Manu tout n'était pourtant pas terminé, nous voulions voir la forêt de l'intérieur et il est vrai que la descente en radeau nous en avait laissé à l'apéritif. C'est dans un petit village d'une communauté d'indiens Piros que nous trouverons notre guide pour aller défricher un sentier à la machette dans la forêt tropicale sur les traces de divers mammifères mais surtout sur les traces du Jaguar, celui que l'on appelle ici "El Tigre".

Notre guide : Santos

Après plusieurs heures de marche dans la forêt, de pirogue, de traversées boueuses nous atteignons une quebrada où nous pouvons marcher les pieds au frais dans une rivière et suivre la trace que le jaguar a laissée dans le sable humide. Le camp sera dressé sur une plage, autour d'un feu ingénieusement allumé par Santos, à l'endroit même où passe la piste du jaguar. Malgré nos recherches à la frontale El Tigre, timide aujourd'hui, n'aura pas osé rencontrer l'Aventurina.

 

Marche à la fraîche dans la quebrada   /    Claire et imposante trace du jaguar

Jusqu'à présent Santos ne nous avait que vaguement parlé des indigènes non contactés : ces tribus vivant au coeur de la forêt de manière traditionnelle et n'ayant de leurs contacts avec la "civilisation" que de trop mauvais souvenirs pour épargner tous ceux qui rentrent sur leur territoire. Il nous avoue maintenant que la quebrada que nous suivons délimite le territoire de la communauté Piro d'une communauté d'indigènes non-contactés. C'est ici que lors d'une chasse ils avaient rencontrés un groupe de non-contactés et avaient réussi à s'enfuir en tirant au fusil en l'air pour les effrayer ; une autre fois, moins chanceux, deux de leurs hommes se sont fait prendre et emmener pieds et poings liés, ils ne sont jamais revenus. Nous comprenons maintenant pourquoi Santos ne s'éloigne jamais de son fusil et sommes rassurés à l'idée de retourner au coeur du territoire des Piros.

C'est ici que commence notre trek à la machette, il faut se créer un passage en coupant les lianes et les jeunes arbres pour retrouver le chemin de la communauté sans oublier de garder l'oeil ouvert pour repérer par exemple un groupe de singes noirs qui s'enfuit au dessus de nos têtes en faisant frissonner la canopée.

Un singe noir, peu visible depuis le sol

Quelque peu fatigués de notre trek, des moustiques et autres bebettes hématophages, de la chaleur inhabituelle à notre Aventurina nous irons finir le chapitre Amazonia en faisant du stop au bord de la rivière pour qu'une pirogue nous ramène vers la civilisation.


Publié à 17:22, le 5-jui-2007, dans 08 Amazonia,
Mots clefs :
.. Lien


{ Page précédente } { Page 13 sur 60 } { Page suivante }

Premier prix du public au concours de blog 2007

Accueil
Itinéraire
Livre d'or

Rubriques

01 Patagonia
02 Region de los Lagos
03 Sierra Argentina
04 Atacama
05 Altiplano
06 Cordillera Real
07 Lago Titicaca
08 Amazonia
09 Cordillera Huayhuash
10 Volcanes de Ecuador
11 Epilogue
Breves
Conseils d Expe
Ecoles