Sur les flancs du Chimborazo

Le Chimborazo (6310m dit-on)

Pour clore une Aventurina il faut un objectif mythique, un ultime défi, un sommet plus loin du centre de la Terre que tous les autres ; pour clore notre Aventurina, il nous faudra cotoyer les 6300m au sommet de l'impressionnant, du colossal Chimborazo. Mais avant d'essayer de dominer la bête il nous fallait l'approcher, l'observer depuis une hauteur voisine afin de s'en imprégner ; le Carihuayrazo (5020m) était l'endroit idéal du nécessaire trek d'immersion.

Le Carihuayrazo depuis Posada la estación

Nous partons donc pour trois jours de trek sur les flancs du Chimborazo avec un moyen de transport adapté à ce milieu de paramo : le cheval, et un objectif double : aller toucher la glace du sommet du Carihuayrazo et observer longuement notre prochaine conquête.

Départ des bêtes dans un paysage de paramo

Malheureusement le mauvais temps ne nous autorisera pas l'ascension du Carihuayrazo mais pendant les quelques éclaircies nous aurons droit à un coucher de soleil très aérien et des vues volées sur le Chimborazo entre les brumes.

Deux cavaliers et un objectif rêvé depuis 18 mois

Parfois trottant au coeur du paramo, parfois nous empêtrant sur un chemin boueux qui affole les chevaux, nous avançons au rythme des bêtes ; montant ensuite à flanc ce chemin en herbe tendre de ne pas être souvent emprunté, puis longeant une crête, nous observons ; coupant enfin à travers une forêt trop dense qui arrachera le chargement de notre cheval de port, nous quittons le trek en direction de notre dernier objectif.

Objectif Chimbo

En chemin pour le refuge Whymper (5000m) nous avons enfin le loisir d'observer la route qui peut nous mener au sommet, nous ne pensions pas que cela aurait l'air si difficile. Nous sommes au pied du mur, au pied d'un véritable mur de roche et de glace ; il nous faudra d'abord zigzaguer en montant la première morraine, puis prendre à droite dans le corridor entre les cascades de glace, ensuite viser vers la gauche et traverser un champ de glace et de roche pour atteindre la crête qui nous amènera jusqu'au sommet Veintimilla (6220m) avant de traverser le dernier champ de crevasse vers la cumbre Whymper (6267m aux dernières nouvelles), véritable point culminant du colosse.

A l'approche du second refuge nous traversons un réel cimetière : des dizaines de pierres tombales commémorent la disparition des nombreux alpinistes qui avaient tenté de planter le piolet là-haut, au sommet du monde. Au refuge, il est impossible de décrocher le regard de La Montagne pour regarder encore et toujours notre voie et se préparer au défi qui nous attend. D'autres cordées arrivent au cours de l'après-midi : trois allemands, trois autrichiens... et nous sommes là, au milieu, trois petits français anxieux comme une veille d'examen ; la pression monte, nous préparons notre matériel, ficelons notre sac et tentons de trouver le sommeil dès 19h dans l'attente de l'ultime défi, l'ultime défi ultime...

Le vaincront-ils ?


Publié à 18:53, le 30-jui-2007, dans 10 Volcanes de Ecuador, carihuayrazo
Mots clefs :
.. Lien


{ Page précédente } { Page 4 sur 60 } { Page suivante }

Premier prix du public au concours de blog 2007

Accueil
Itinéraire
Livre d'or

Rubriques

01 Patagonia
02 Region de los Lagos
03 Sierra Argentina
04 Atacama
05 Altiplano
06 Cordillera Real
07 Lago Titicaca
08 Amazonia
09 Cordillera Huayhuash
10 Volcanes de Ecuador
11 Epilogue
Breves
Conseils d Expe
Ecoles